Existe-t-il des aides pour les poêles à granulés ?

poêles à granulés

Publié le : 25 avril 20236 mins de lecture

Les appareils indépendants de chauffage au bois sont très prisés par les Français. Efficaces et utilisant une ressource écologique, ils se présentent comme une solution de chauffage d’appoint en phase avec les enjeux de la transition énergétique. C’est pourquoi il existe des aides pour les poêles à granulés : on vous explique tout dans cet article !

Quelles sont les aides pour les poêles à granulés ?

Parmi les aides pour poêles à granulés, on peut citer la prime énergie du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie). Cette prime CEE est versée par les grands distributeurs et les fournisseurs d’énergie aux consommateurs finaux que sont les particuliers et les entreprises. Elle est perçue à l’issue de travaux venant améliorer la performance énergétique du bâtiment concerné.

La prime énergie peut se cumuler avec d’autres aides pour poêles à granulés, tels que le dispositif MaPrimeRénov’. En cumulant les deux, il est ainsi possible de financer jusqu’à 90% du montant des travaux effectués. Le montant de MaPrimeRénov’ varie en fonction des revenus du foyer qui en fait la demande. A noter que les ménages modestes et très modestes peuvent aussi bénéficier de l’aide supplémentaire MaPrimeRénov’ Sérénité.

Et d’autres aides pour les poêles à granulés peuvent encore être obtenues : c’est le cas de l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), ou encore des aides locales proposées par certaines communes, certains départements ou encore certaines régions.

Comment fonctionne cet appareil de chauffage au bois indépendant ?

Le poêle à granulés est un appareil de chauffage au bois indépendant dont le fonctionnement repose sur la combustion de granulés de bois, aussi appelés « pellets ». Concrètement, les pellets sont chargés dans un compartiment dédié, avant d’être envoyé à la chambre de combustion à l’aide d’un système de vis sans fin. La quantité de combustible distribuée à cette chambre de combustion change en fonction des besoins en chauffage de l’utilisateur.

Une résistance électrique vient alors démarrer la combustion des pellets, et l’appareil peut diffuser la chaleur à l’aide d’un ventilateur ou selon le principe de convection. Les fumées issues de la combustion, quant à elles, sont évacuées par un conduit relié à l’extérieur. De nombreux poêles à pellets sont à chargement automatique et s’alimentent à intervalles réguliers par eux-mêmes.

Quelles différences avec le poêle à bûches ?

La principale différence avec le poêle à bûches est la forme du combustible ! Comme leur nom l’indique, le poêle à pellets utilise des granulés, tandis que le poêle à bûches utilise des bûches.

Par ailleurs, les deux équipements se distinguent aussi par leur niveau de rendement : le premier est en effet légèrement plus efficace sur le plan énergétique. Le rendement énergétique d’un poêle à granulés dépasse les 90%, quand celui du poêle à bois bûches va jusqu’à environ 85%.

Enfin, l’appareil à granulés utilise de l’électricité quand celui à bûches n’en requiert pas, mais émet également moins de particules nocives.

Quels sont les avantages du poêle à pellets ?

S’il existe des aides pour les poêles à granulés, c’est parce que cet appareil s’inscrit dans la lutte du gouvernement contre les passoires thermiques, comme évoqué dans cet article. Il offre en effet un certain nombre d’avantages en faveur de la transition écologique :

  • ·       Le bois est une ressource écologique, qui plus est moins onéreuse que le gaz ou l’électricité, par exemple.
  • ·       Le bois humide n’est pas un problème pour cet équipement : il peut s’en servir de combustible dans complications.
  • ·        Grâce à son haut rendement énergétique, il permet de réduire le montant des factures énergétiques.
  • ·       La température grimpe rapidement dans les pièces où il est installé, garantissant un bon confort thermique.
  • ·       Une charge quotidienne est suffisante pour garantir son fonctionnement, ce qui en fait un appareil très facile à utiliser.

Comment choisir son scanner mobile 3D ?
Particulier : dans quel cas puis-je faire appel à un géomètre ?

Plan du site