Quelles formations et diplômes pour devenir géomètre ?

Les missions du géomètre-expert tournent autour de la délimitation de bien foncier. Ce professionnel est en charge de l’aménagement urbain. Il établit des études de chantiers topographiques visant à fixer le bornage de biens fonciers. Une formation préalable est obligatoire pour exercer ce métier. Trouvez plus d’infos dans l’article.

Les formations nécessaires

Plusieurs formations post Bac permettent l’exercice du métier de géomètre-expert. Avec un Bac professionnel géomètre topographe ou un Bac général, un candidat peut prétendre à un BTS métiers du géomètre topographe et de la modélisation numérique pour devenir technicien géomètre. Le diplôme de licence professionnelle urbanisme, environnement et géomatique permettent aussi d’exercer cette activité. Pour obtenir ce diplôme de géomètre, le candidat doit suivre une formation de longue durée. La plupart des écoles d’ingénieurs géomètres proposent des cursus de longue durée sanctionnés par un diplôme de Master (architecture, géomatique, urbanisme, topographie, etc.). Pour une bonne assimilation, le candidat assiste à des modules théoriques et pratiques au long de la formation.

Débouchés, salaire et évolution de carrière

La profession de géomètre-expert est souvent méconnue du public. Ce professionnel effectue en alternance des descentes sur terrain et un travail de bureau. Selon son choix, il peut travailler en tant que professionnel libéral, salarié ou encore associé dans un cabinet de géomètres. En France, près de 3 000 géomètres travaillent au sein d’entreprises de géomètres-experts, de cabinets de topographie et de bureaux d’études des sociétés du bâtiment. Le salaire d’un géomètre-expert varie en fonction de ses qualifications. Un sortant d’école est rémunéré à environ 2 400 € bruts par mois. Après avoir décroché le titre de l’Ordre des géomètres-experts, le prétendant peut gagner au-delà de 3 000 € bruts par mois. Le salaire évolue en fonction des honoraires perçus. Il peut atteindre 10 000 € bruts par mois. L’ère du numérique offre plusieurs opportunités d’évolution de métier. Grâce à la digitalisation, le géomètre-expert peut se spécialiser dans l’expertise juridique. Il peut aussi intégrer des cabinets de grande envergure technologique.

Les compétences requises

Pour mener à bien ses études, le géomètre-expert doit avoir une bonne capacité de synthèse et d’analyse. Il doit avoir un grand sens de la précision. Savoir utiliser les outils de travail du secteur BTP est une compétence indispensable pour exercer le métier de géomètre. Être objectif est aussi nécessaire pour maîtriser tous genres de contexte. Pour bien assurer son rôle de superviseur, ce spécialiste doit avoir un esprit managérial.

Comment choisir son scanner mobile 3D ?
Particulier : dans quel cas puis-je faire appel à un géomètre ?